Fabrique à Rêves Index du Forum Fabrique à Rêves
Là où les mots ont un sens...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les quatre Elements

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fabrique à Rêves Index du Forum -> Ecrits -> Romans
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eran
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2011
Messages: 58
Localisation: Sur un nuage

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 21:37 (2011)    Sujet du message: Les quatre Elements Répondre en citant

Les quatre éléments












1


















         Une goutte de sang. Deux gouttes de sang. Trois gouttes de sang. C'était enfin fini. Le rituel était enfin achevé. Ils allaient savoir à qui profiteraient les quatre éléments réunis dans une seule et unique âme. La Société allait pouvoir réunir parmi elle le seul être qui aurait été considéré comme assez « grand » par le dieu des éléments occultes : Sethraps. Le prêtre se retourna vers lui et dit de sa voie enrayée par l'âge :



           -Va, va le chercher. C'est son fils. C'est le fils du grand et prestigieux Sethraps, dieu du sang et chef des Enfers, lieu où vivent tous les dieux. Ne te fais pas trop attendre, Zenn'qua. Initie le , pour qu'il puisse se défendre contre les Quatre Primaires. Maintenant pars, la Société t'attend.



L'interlocuteur disparut, ne laissant qu'une odeur de souffre peu prononcée. Cela signifiait qu'il voyageait par-delà les Enfers.



Il réapparut quelques secondes plus tard, sur une grande place. En pleine nuit, peu de bruit se fit entendre à part quelques malins qui s'amusaient à voler des voitures, tout était calme. Il se concentra, ferma les yeux et... libéra tout son fluide corporel d'un seul coup.



-Je l'ai trouvé. Il n’est pas loin.



         Il se mit à courir dans la direction trouvée. Lorsque tout à coup un bruit l'alerta d'un danger. Il se retourna vivement et commença directement à faire réagir son fluide corporel en préparation d'un sort. Il prépara ses armes: dans ses larges manches de son long et large blouson, une centaine de couteaux de lancer attendait quiconque se mettrait en travers de son chemin.


        Et pour arme de corps à corps, de longs piques métalliques sortaient eux aussi de ses manches, mais toutes ses armes étaient uniques, du fait qu’elles étaient empoisonnées par magie. Poison qu'il était le seul à manipuler. Il s’arrêta en plein milieu d'une rue étroite. Il s'ouvrit le bout du pouce. Il lécha le sang, puis ferma les yeux. Aucune trace de fluide corporel des Quatre Primaires. Il soupira de soulagement ; certes ils étaient moins forts que lui mais combattre des soldats aguerris des éléments était plus qu'épuisant. Il reprit sa course et s'arrêta devant une maison tout à fait banale : le portail vert donnait sur un petit jardin couvert d'herbe humide dût à la fraicheur omniprésente de la nuit hivernale.


         Il réfléchit quelques instants au moyen de rentrer sans se faire remarquer dans la maison, s’il utilisait le Voyage, la disparition et la réapparition se ferait entendre, car elle n’était pas des plus discrètes, sans compter l'odeur du souffre. Mais il ne pouvait pas non plus entrer en cassant tout.


         Il réfléchit et remarqua que la chambre qui l'intéressait était au premier étage. Il s'ouvrit la main du haut du majeur jusqu'au bas de la paume et la plaqua contre le sol violemment en disant un mot incompréhensible. Un nuage rouge se matérialisa devant lui, faisant route jusqu'au balcon tel un escalier. Il se releva doucement, puis regarda sa main déjà cicatrisée. Un fil de sang coulait toujours librement sur le bord de sa main. Il le lécha avec une extase inconsidérée. Il monta sur le nuage pour déposer un pied devant la vitre.


« Cette vitre..., pensa-t-il, derrière elle se trouve l'enfant qui est le fils de mon dieu. Mon protégé. » Il s'avança puis disparut du nuage rouge pour réapparaître un mètre plus loin, derrière la vitre. Tel était le pouvoir des Nécromants Sanguinaires.
~~~~~~~~~~~~
C'est en se taisant que l'on devient sourd...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 21:37 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fabrique à Rêves Index du Forum -> Ecrits -> Romans Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.